La Réflexion des Ombres Index du Forum
 
 
 
La Réflexion des Ombres Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Réflexion des Ombres Index du Forum -> Zénith -> La Bibliothèque.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Kaelus


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 34

MessagePosté le: Mar 9 Mar - 23:37 (2010)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang Répondre en citant

Nous y voici donc, asseyez-vous, prenez place autour du feu ! Je vais vous raconter ce que nul ne sait et n'apprendra jamais. Bien bien.. <se racle la gorge, avant d'ouvrir son bouquin>


     C'est en entendant les cris d'une femme déchirée que notre histoire commence et que notre héros voit le jour. Sous les yeux de son père, homme strict, militaire de carrière, l'enfant ouvrait pour la première fois les yeux. Saisissant l'enfant il le brandit à la Lumière pour mieux l'observer. "Hector Kaelus Benedict". 3 mots pour une destinée qui s'annonçait des plus nobles. Son père le toisait, à la fois heureux et soulagé, avant que sa femme n'eût à lui reprendre, presque de force, pour le serrer contre elle. "Je t'aime Alexeï". L'homme sourit, enveloppant le corps nu et humide de l'enfant sous un linceul flamboyant, une bannière bien connue de l'époque... La Main d'Argent, dont le Seigneur Uther était le chef. "Il reprendra la voie de son père", dit le paladin d'un air fier. "Il sera heureux" soupira sa mère, alors que l'enfant observait la chambre, captivé par ce monde inconnu.

     Le Fléau. L'ennemi de tout paladin prit au notre sa femme lors de la très connue "Épuration de Stratholme" par Arthas et ses troupes. L'enfant était petit lors de cet épisode, et ses cheveux blonds (coiffés en pétard, cela s'entend) n'en fût pas informé par son père, qui, de dépit de n'avoir pu sauver sa femme en suivant Uther, son légitime seigneur, le confia l'enfant à l'orphelinat d'Hurlevent, désormais la capitale de l'empire humain après la destruction de Stratholme, avant de s'exiler dans le continent gelé.

     L'enfant débuta alors, toujours encagoulé de fait de la longueur de ses oreilles, un entraînement pour accomplir le dernier souhait de son père, continuer sur la même voie, celle du Paladin. Ainsi il appris à développer l'art de soigner, de châtier et de protéger à la manière de ses demi-frères humains.

     L'adolescence déjà bien entamée, il fût envoyé en garnison, en tant que Paladin du nouvel ordre, l'Aube d'Argent. Basé dans les maleterres, il souffrait en silence. La corruption l'affectait plus qu'il ne le laissait paraître. Les années passaient, mais le Fléau grandissait, et les batailles se multipliaient. Assis contre un arbre il somnolait, repensant avec insouciance à sa promise, Aluin...

     Il faisait bon ce jour là, près de l'arbre. Elle se balançait sur la petite balançoire, ses longs cheveux blonds ondulant dans le vent. Elle riait. Lui souriait. Il l'aimait bien car elle était comme lui, elle.
- Kaelus ? Dit-elle, sa voix tanguant en même temps que la balançoire.
- Ouais ?
- Pousse-moi plus haut, ajouta-t'elle en souriant.
- Je peux faire mieux...
Il prit ses mains dans les siennes, la relevant alors qu'elle le regardait sans comprendre. Il se pencha et colla activement ses lèvres aux siennes, dans un soupire de bien être et de désir. Les deux elfes se couchèrent alors dans l'herbe, partageant ce moment de passion caché de tous, les corps s'entremêlant durant la soirée d'été.

     Kaelus ouvrit les yeux. "Eh merde.." Il s'était endormit.


Bien bien. Maintenant que j'ai votre attention avec la scène d'amour, nous allons entâmer un passage plus sombre de l'histoire... <tourne la page et reprend sa lecture>

Le feu crépitait et les rires des soldats fusaient de toutes parts. L'un d'eux ne riait cependant pas, visiblement occupé à surveiller chaque ombre, qui en un instant pouvait devenir mortelle. Une invitation à rejoindre le groupe l'atteint, bien que cependant il la refusa. Les rideaux de ses yeux retombaient lourdement, il céda a la fatigue. Se sentant dormir, il secoua la tête. Le feu ne crépitait plus. Un cri. Saisissant son épée il se leva, puis courut en direction du bruit de bataille qui se levait dans le crépuscule. Il contemplait un chef d'œuvre de Mort, la Fin des Mondes ; Ses camarades démembrés par ce qu'on appelle le Fléau. C'est empalé par une de ses abomination qu'il céda à l'Obscurité, la Mort l'attendait.

"RELÈVE-TOI, CAR A PRÉSENT TU ES MON ESCLAVE !"

.... Ma tête....
Kaelus se relevant, observa son corps animé d'une nouvelle force. "Ma plaie... Que..", balbutia-t'il, regardant sa plaie se recoudre de fils de chair, manipulés par des petits scarabées impies. A présent debout, une voix glacée atteignit ses oreilles.

"Tourne-toi..."

La voix semblait chanter. Une voix de femme, qui sans doute devait être sublime. Kaelus obéit donc et son regard bleu se tourna donc sur l'œil qui le fixait.

"Regarde mieux..."

... Ce faisant, il distingua un manche taillé pour deux mains puissantes, et une lame digne d'un boucher gravée de nombreuses runes rouges. "Qu..Qu'est-ce que tu es.."

"Je suis toi. Tu es moi. Je suis Innocente."

Il n'eût pas le temps de répliquer qu'une autre voix, infiniment plus puissante et ancienne prit le dessus.

"VAS, ANÉANTIS LA LUMIÈRE, CHAMPION DU FLÉAU ! MARCHE SUR CETTE CHAPELLE !"

La chapelle.. il s'en souvenait, oui. Il y logeait avec ses amis. Le temps de fermer les yeux, ses mains empoignèrent l'épée, la soulevant de terre. Mais non, il ne voulait pas ! Son corps ne lui obéissait plus ! Il courrait, empalait, hurlait... Mais... Il se sentait bien. Il se sentait puissant, il se sentait beau, sa nouvelle compagne hurlant d'extase à chaque tête tranchée. Le Fléau était sur le point de remporter la bataille de l'Espoir de Lumière, mais... Un flash, blanc et aveuglant, les mit tous à terre. Et lorsqu'il rouvrit les yeux, il pensait à un cauchemar.

Mais il n'en était rien.

Un grand homme, en armure de qualitée impressionnante se dressait, et leur hurlait à tous

"JE SUIS DARION MOGRAINE, ET JE REPRENDS LE COMMANDEMENT !!!"

La sensation de bien être n'était plus là. Seul.. le vide. La souffrance. Le manque. Il lui manquait cette source de plaisir, cette drogue, cette nourriture... Ce Sang. La voix de femme continuait à lui parler, souvent, devenant son unique compagne.

"Endormie aux pieds de mon Maître
J'attends l'heure du réveil
Semant Désolation, Chaos et Détresse
Mon esprit s'impatiente
Car jusqu'à la fin des Temps
Il est moi et je suis Lui
Enfants dans la Boucherie
En ce jour, je te transperce la gorge
En ce jour, je me délecte de ton Sang
En ce jour, il n'y a que la Mort."


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 9 Mar - 23:37 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Kaelus


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 34

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 16:29 (2010)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang Répondre en citant

Seul dans le noir. Il était seul depuis maintenant des semaines. Dans une chapelle de la Nouvelle-Avalon, à ne rien faire... Ou presque. Elle le vit de dos quand elle entra dans le petit lieu de culte. Des cadavres séchés et dépourvus de la moindre gouttelette de sang jonchaient le sol, une expression de terreur à jamais marqué sur le visage. Elle leva les yeux vers la silhouette devant elle. "Bonsoir Kaelus.". L'elfe se tourna lentement, posant son regard gelé sur l'elfe devant lui. En le regardant mieux, elle pouvait distinguer son visage dans l'ombre. Dur et froid, il avait changé, il était barbouillé de sang séché. Ses cheveux empestaient le sang.
- Quoi.
- C'est moi.
- J'ai vu.
Il reconnaissait cette femme, aux cheveux blancs, légèrement bleutés, comme la neige du Norfendre. C'était les doux yeux d'Aluin qui l'observaient en silence.
- Que veux-tu ?
- Te ramener avec moi à Lune d'Argent.
Il ne connaissait pas ce lieu. Il n'avait vu que les vielles villes humaines, où les catins pullulaient comme de la vermine et...

Aha ! Il va être surpris en arrivant sur Lune ! Hoho ! Hem... <reprend sa lecture>

... Comme de la vermine et ne pouvait même pas s'imaginer la ville de sa mère, et des ancêtres de sa mère. Il regarda la chapelle où il passait ses jours depuis des semaines, avant de dire, silencieux et taciturne en plissant les yeux.
- Très bien. Je te suis. Montre-moi le chemin.
Elle sourit en réponse, avant de se mettre en route, entourant son bras autour de celui de son homme, et ils marchèrent pendant 2 jours sans s'arrêter, devenus tous deux des machines de guerre que seule la nécromancie animait, avant d'arriver à la Lune d'Argent.

Ils étaient arrivés sans encombres au bout de leur voyage, et marchaient d'un pas lent et mesuré dans les rues de Lune d'Argent, sous les huées de leurs concitoyens de jadis.
- Ils ne comprennent pas ! dit-elle.
Kaelus semblait réfléchir.
- Et s'ils avaient raison... ?
Elle secoua vivement la tête, et entra dans l'auberge. Elle voulait leur payer une chambre, mais c'était peine perdue. Kaelus l'attendait dehors. Il savait ce qu'allait lui dire l'aubergiste. Ses lèvres s'illuminèrent d'un sourire en coin lorsqu'elle revint, dépitée. "Kaelus je..", balbutia-t'elle, avant qu'il ne la coupe d'un regard dur et sévère. Sans un mot ils quittèrent la ville, pour dormir dans l'herbe, loin des autres.

Mais qu'importe les efforts d'Aluin, les gens n'écoutaient pas et Kaelus restait secret et distant. Elle le surprenait souvent en train de murmurer, seul, caressant son épée d'une main leste.


Revenir en haut
Kaelus


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 34

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 23:08 (2010)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang Répondre en citant

Le temps passait et passait, mais Kaelus restait renfermé et de plus en plus distant. Il ne faisait rien de ses journées, ni de ses nuits, restant immobile des jours entiers. Mais un jour, une rumeur parvint à ses oreilles. Il s'agissait d'une académie de combattants, Maestria de son nom. Kaelus y vit une opportunité de former les jeunes gens à ne pas devenir comme lui, un monstre. Déposant sa candidature, il y aperçut un nom connu qui ne le quittait plus. Aluin avait eu la même idée. Ils devaient donc attendre patiemment la réponse de la directrice, Marà.

Ils la rencontrèrent à Lune, un jour de fin d'été, sur un banc par hasard. Kaelus devait faire le premier pas, et il n'aimait pas aborder les gens. Mais à peine eut-il prononcé la première syllabe que l'elfe le dévisageait. Elle n'aimait pas les gens comme lui. Elle les haïssait. Il se retrouvait donc bloqué, à présent seul face à un banc vide, sans le mot à dire. Il prit la décision d'abandonner avec les gens, mais bientôt sa femme arrivait pour lui proposer d'oublier. Après une nuit agitée, il se fit traîné de force à la ville gobeline, Baie du Butin. Il n'était pas content. Il grommelait dans sa barbe, retraçant son échec de la veille avec Marà. Un orc le fixait. Il n'aimait pas qu'on le fixe. Mais bientôt le fils de Durotar prit un siège à côté de lui et lui dit :
- Marà, de l'académie Maestria ?
- Ouais...
- Qu'est-ce qu'elle a dit ? L'Orc ne le fixait pas comme les autres.
- Elle a refusé ma candidature car j'ai appartenu au Fléau.
L'Orc hurla de rage le nom de ce qui semblait être son frère.
- VENEZ !
Il s'agissait en fait d'un très haut gradé de l'académie, le maître d'arme guerrier, dont le frère fut comme Kaelus, mais pourtant accepté dans l'Académie avant de mourir. C'est ainsi qu'il les guida à l'Académie, défonçant la porte de son poing massif.
- Attendez ici.
Kaelus et Aluin attendirent donc, sans entendre plus que des hurlements de rage de l'Orc. On leur fit signe de monter, ce qu'ils firent. Marà les attendait, l'air résigné. Après un long discours, comme des excuses regrettées d'avance, ils furent acceptés dans l'Académie, en tant que semi-officiers. Les épreuves débuteraient le lendemain, et Kaelus était prêt.


Revenir en haut
Kaelus


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 34

MessagePosté le: Jeu 11 Mar - 22:02 (2010)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang Répondre en citant

Ainsi donc, c'était le grand jour. Le fameux lendemain des épreuves. C'était l'Orc, Varkh, qui devait les faire passer à Kaelus.
- C'est ici, dit-il, lui désignant un grand mat, duquel pendant une corde solide.
Kaelus regardait la corde, puis demanda du regard ce qu'il devait faire.
- C'est simple. J'attache tes pieds à un cadenas. La clé est en haut. Tu te détache et tu redescends. Allez !
Après s'être fait solidement attaché, Kaelus entama la lourde et longue ascension. Son armure pesait son poids, et Kaelus le sentait. Mais il grimpait et grimpait, mètres par mètres, jusqu'à finalement mettre la fin sur la clé. Il la saisit en se laissant tomber, arrivant lourdement sur le sol, avant de se détacher. L'Orc ne paraissait pas convaincu...
- Hep. La clé c'est en haut qu'elle retourne, annonça-t'il, d'un geste de tête vers le haut du mat.
- Bordel de...

Les jours passaient et les épreuves augmentaient en difficulté et rapidité. La dernière s'annonça comme la plus dure. Le test final contre Varkh, puissant guerrier Orc armé de gants à pointes.
- à mon top, on commence, Kaelus. Top !
Ils s'élancèrent aussitôt, l'elfe brandissant son épée runique contre les poings puissant de l'Orc. Acharnés, les deux combattants poursuivirent le duel de longues minutes, mais aucun ne semblait se départager. Finalement, l'Orc décréta la fin du combat, satisfait des preuves que Kaelus venait d'avancer.
- Bienvenue, Maestria.
L'Orc et l'elfe se serrèrent la main, fatigués et couverts de bleus.
La prochaine mission débutait le lendemain.


Revenir en haut
Kaelus


Hors ligne

Inscrit le: 05 Mar 2010
Messages: 34

MessagePosté le: Sam 13 Mar - 23:02 (2010)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang Répondre en citant

Les guerriers avaient rendez-vous à Ombrecroc. La mission consistait à explorer le donjon pour y trouver un vieux grimoire.
Kaelus attendait devant le donjon, puis arrivèrent Marà et le commanditaire de la mission.
- Bonsoir... Lâcha-t'elle d'un ton cinglant.
Kaelus acquiesça en guise de salut, tandis que le client fît un petit geste timide vers celui-ci.
- Et bien, c'est parti... Dit-elle d'un ton déjà fatigué.
Ils entrèrent dans le donjon... Qui de toute évidence semblait vidé de ses Worgens depuis que Arugal avait été bouté en Norfendre.
Du moins c'est ce qu'ils croyaient. Avançant de plus en plus profondément dans les profondeurs du Donjon d'Ombrecroc, l'obscurité les recouvrait de plus en plus. Ils allumèrent des torches, tandis que Kaelus passait en premier, puis le client, et enfin Marà qui refermait la marche.
- Euh.. Vous êtes sûrs qu'il n'y a pas de.. euh.. Danger ? Balbutia le client.
- Y'en a sans doute. Mais on est là pour ça, dit Marà, sûre d'elle.
Au détour d'un escalier, Kaelus s'arrêta brusquement.
- Je crois voir quelque chose... dit-il, agitant la torche devant lui.
C'est alors qu'un énorme Worgen en colère surgit de l'ombre pour tenter de l'égorger de ses griffes ; Mais le monstre qui fera perdre le sang froid légendaire de Kaelus n'est pas né, et, saisissant son épée runique, il lui trancha les entrailles d'un coup sec, et maintenu la position jusqu'à ce que mort s'en suive.
- Ahh... AHHH ! hurlait le client à la vue du sang, bien qu'il fût vite absorbé par le tranchant de la lame de Kaelus avec gourmandise.
- C'est qu'un peu de sang, abusez pas.. allez on continue.
Ils reprirent la route, passant dans divers laboratoires sombres, avant d'arriver dans une bibliothèque, où était présenté le grimoire comme une relique. Le Livre d'Ur.
- Magnifique ! S'écria le client en courant vers l'objet convoité.
- Attendez !
Trop tard. Il marchait déjà sur la trappe piégée, libérant 3 marcheurs du vide qui menaçaient de le passer à tabac. Kaelus et sa patronne s'élancèrent alors pour repousser l'assaut, avec succès, renvoyant les 3 marcheurs dans le néant distordu en faisant gicler l'Ether dans la pièce désormais vide. Le client soupira de soulagement une fois la scène terminée, avant de prendre le livre, le feuilletant avidement.
- C'est bien le livre ? Demanda Kaelus.
- Oui, sans aucun doute !
- Allez on file, coupa Marà.
Il fallait ressortir, mais ils entendaient les Worgens arriver. Ils avaient sonné l'alarme, et ils devaient fuir. Dévalant les escaliers, Kaelus défonçait les obstacles d'un coup d'épaulière bien placé. Ils arrivaient à la sortie, mais les Worgens étaient vifs et agiles, et en quelques bonds, les rattrapèrent. Le sang des deux Maestria ne fît qu'un tour, alors que Kaelus envoyait le client qui se voyait déjà mourir valser à l'abri pendant qu'Innocente barrait la route aux Worgens assoiffés.

Quand le planqué rouvrit les yeux, Marà était devant lui, Kaelus empilait les cadavres en un tas...
- M...Merci, balbutia-t'il.
- Allez. On se casse.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 15:57 (2018)    Sujet du message: L'Innocente ou la part sombre du Seigneur du Sang

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    La Réflexion des Ombres Index du Forum -> Zénith -> La Bibliothèque. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com